La UNE fait douter le GUC 4

Cette saison, en Régionale 2 Ligue 3, les équipes sont regroupées par territoire. Pour notre équipe jarroise, l’objectif est clairement le maintien à la vue des autres équipes iséroises versées dans la poule : Montbonnot semble clairement au-dessus, le GUC 4 en second plan. C’est d’ailleurs cette équipe du GUC qui était l’adversaire du jour. Une belle équipe sur le papier se présentait, avec pas moins de quatre 5/6 ! Histoire de jouer sans complexe au Stade de la Ligue, météo oblige.
Côté jarrois, on voyait la titularisation du grand Alexandre, ou plutôt Alexandre le Grand si vous préférez (nous y reviendrons) pour pallier l’absence de David, une nouvelle fois blessé à son maudit mollet…

Alexandre 15/2 était aligné tout logiquement en numéro 4.
En alliant patience et jeu long, Alexandre avait tous les ingrédients pour gêner un joueur de ce niveau là. Et comme cité plus haut, Alex a été grand, très grand. Menant 5/1 à ce niveau là, c’est certes étonnant, mais le jarrois joue bien en ce moment et il nous le démontra encore aujourd’hui. Toutefois, son adversaire se reprenait et revenait petit à petit dans le set jusqu’à 5/4, mais Alex, fort heureusement, mis un terme à cette manche 6/4 !
Le second set débutait mal, mais Alex monta encore d’un cran et clôturera le match 6/3.
Lui qui n’a jamais gagné à 15 sur le papier est allé cherché un 5/6… Grandissime !

C’était plus dur pour Fréd, aligné en numéro 2. Il affrontait un ancien 3/6. Fréd aura tenté tant bien que mal à le gêner à base de service-volée. Un 1er set mal négocié et voilà Fréd vite mené 6/2. Notre jarrois aura un bon sursaut d’orgueil, mais l’adversaire expérimenté réussira à le contrer pour empocher le match 6/4.

1-1, on était pas si mal !

Pierre jouait en numéro 3 contre un adversaire au jeu quasi identique, à base de lift et jeu de fond de court.

Un début de match tout de même crispant du côté de Pierrot qui n’arrivait pas à travailler assez sa balle. Mené 6/3, Pierre débuta son second set avec plus de concentration et de détermination. Il donnait vie à la balle et retourna la situation pour aller chercher le second set 6/4. Mais Pierre avait tellement tout donné physiquement qu’il commençait à être asphyxier dans le 3e set. Son adversaire n’en demandait pas tant. Défaite 6/2 au 3e.

Le coach va avoir que des gros match cette année ! Il est tombé aujourd’hui sur un jeune très prometteur. Peut-être un petit manque de patience dans le 1er set, Neil s’inclinait logiquement 6/3. Un autre Nilou faisait surface dans le second set, en changeant de rythme, en proposant un jeu comme il sait le faire. En menant 5/3, on pensait que le coach allait nous chercher un 3e set mais c’était sans compter sur la fougue du jeune adversaire qui ne lâchait pas le morceau. Le tie-break donnait une ultime chance au jarrois de s’en sortir, mais en vain…

À 1-3, on pouvait les embêter aux doubles…

Et on était pas loin, vraiment…..
Neil et Pierre jouaient contre les adversaires de Neil et Alex
Alex et Fréd jouaient les adversaires de Fréd et Pierre

Nilou et Pierro remportaient assez facilement le 1er set 6/0 alors que c’était le contraire pour Fréd et Alex qui prenaient un sévère 6/0… Mais dans le second set, c’était de nouveaux jarrois qu’on voyait sur le terrain avec un Alex et Fréd très appliqués, les adversaires commençaient alors et sérieusement à douter. Les jarrois empochaient la seconde manche 6/4 !
Pendant ce temps là, Neil et Pierre perdait 6/1 le second…
Tout allait se jouer au tie-break décisif…
Neil et Pierre, malheureusement s’inclinaient 10/8 et Alex et Fréd 10/5…

Un peu de regret certes, mais on jouait tout de même les seconds costauds de la poule.

Prochain match, dimanche prochain à La Mure, et là, il n’y aura pas le droit à l’erreur ! Victoire oblige pour le maintien.

Article de D.J.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.